Un fragment écrit en khowar

grah a1i
sarhadan badel kori sheni
ishperu bol giti asur
ghariar giti
1u1u mulan biti sheni
terekan bulian roghan  qonan pheru sheni
         warghan lalmian andreni gerze
     birdu utan maroyan
birdu trakan
            tesapo-sum puli zemin 

 birdu zemin
      susani magasan lotpongian froshan nasen phoninian
              kahdur
      trupan phenu ushak abiar  
       ushak zeminar beri boyan
 duro royan bozhi asuni
                 daqan ishperu bolo sum nisi asuni
          nogh kher rukushiran

Lorsqu'il est prononcé

Traduit en français

après l’éclipse
  les frontières ont changé 
une armée blanche est venue 
  descendue des alpages
les racines sont devenues sèches
                     les peupliers les cèdres les bouleaux    
  sont braise et cendres 

             des carcasses abandonnées dans les champs en friche
des chameaux des caprins morts 
des camions  morts 
             terre brûlée par les acides 
terre morte      
             des mouches violettes dansent
                            autour des museaux des bovins 

une écume de sel sort de toutes les terres 
            ils ont divisé les familles       
            les enfants sont partis avec l’armée blanche 

   la puanteur nouvelle rampe

Informations sur sa langue

le khowar est une langue parlée dans la région de Chitral, dans les montagnes du Nord du Pakistan.
langue darde indo-aryenne, elle est parlée par environ 200 000 personnes, le peuple des Khos, et s’écrit dansune variante de l’alphabet arabe

 

Sa typographie (open source)

SVG EOT TTF WOFF

Comment il a été composé

phrase OSV (VERIF)
ou
SOV

 

1.
après l’éclipse

grah éclipse
achi après
ex achi gom : je viendrai après (je reviendrai)
en postposition après les noms

> grah achi
> après l’éclipse
(éclipse après)


dans la nuit


2.
les frontières ont changé

had/sarhad frontière
badel korik changer
marque du pluriel (-an)

> sarhadan badel kori sheni

(((
qaliban = à peu près

-en / heghen à travers

be- + mot = sans + mot
ex = sans âge = be-umur

pas de distinction de genre en khowar


3.

il y a eu cette armée blanche
bol (armée) ishperu (blanc

> ishperu bol giti asur
(blanche armée est venue)
> une armée blanche est venue

4.
descendue des Alpages

gik (venir
giti = venue
-ar suff exprime la provenance (p 79)
ghari alpages

> ghariar giti
> descendue des Alpages


là où sont les ânes,
au moment des ânons


kia wakht = quand

quand les ânes, les ânons

gordogh = âne

5.
les racines sont devenues sèches
chuchu = sec
mul = racine
devenir/pouvoir bik /-o
biti asuni sont devenues (conj de bik irrégulier pp 72/73
mais biti sheni si inanimé

adjectifs placés avant le nom, ne varient ni en genre ni en nombre

> chuchu mulan biti sheni (voir 20 p. 78)
(sèche racines sont devenues)
> les racines sont devenues sèches


6.
les peupliers les cèdres les bouleaux, les
sont braise et cendres


terek = peuplier
buli = bouleau
rogh cèdre

qon braise
pheru cendres
gol vallée
andreni dans

hanise(n) maintenant
sheni (le verbe être pour inanimé = sont, p 66)

> terekan bulian roghan qonan pheru sheni
( maintenant peupliers bouleaux cèdres braises et cendre sont)
> les peupliers les cèdres les bouleaux, les
sont braise et cendres


pardanj = camouflage


7.
partout des carcasses (dans les champs, sur les chemins)
abandonnées dans les champs


warghan : carcasses
andreni dans (postposition)

chetur/zemin : champs
lalmi, champ en friche

gerzek abandonner
gerze = abandonné (le participe passé se forme avec l’infinitif moins le k final

> warghan lalmian andreni gerze
(carcasses friches dans abandonnées)
> des carcasses abandonnées dans les champs en friche

 

8
animaux =
ali = canard
maroy : caprins sauvages
bahti = caille

ut = chameau

> birdu utan maroyan
morts chameaux
> des chameaux des caprins morts

9.

des camions morts
trak.lari = camion
birdu = mort (adj)

> birdu trakan
mort camion
> des camions morts


14
la terre est empoisonnée (morte) tout autour
brûlée d’acide

hon coulée de boue
zemin/ zemindar terre
tesap/teshab acide
pulik brûler
avec de l’acide = tesap-o sum (p 58)

> tesapo-sum puli zemin / birdu zemin
(à l’acide brûlée terre / morte terre
terre brûlée par les acides / terre morte

10.
les museaux des bêtes encore vivantes emplies de mouches violettes

frosh = museau
lotpongi ( bétail bovin)
zhaniwar animaux
bewan domestiques
leshu = vache
wa (adv) encore (v. p 62)
les adverbes sont placés après le nom, rôle de postposition
et avant le verbe

magas mouche
ponik / phonik danser
phoninian elles dansent
nasen auour

susani violet
vie = zindagi
le gérondif : des hommes = même forme que le pluriel


> susani magasan lotpongian froshan nasen phoninian
(??ordre et formes ??)
(violettes mouches des bovins museaux autour dansent
> des mouches violettes dansent autour des museaux des bovins

11.

ugh = eau
du glacier (eau) = yoz ugh
eau polluée = kahdur

> kahdur


12.
l’écorce blessée
lenzhu écorce
zakhmi blessé
zakhum blessure


13
écume de sel de la terre froide
phenu écume
trup sel
zemin/ zemindar terre
abi terre irriguée
ushak froid (adj)
sortir = beri bik
sort = beri boyan (formé sur l’irrégulier bik, adevenir , p 72) ?
-ar suff exprime la provenance (p 79)

trupan phenu ushak abiar, ushak zeminar beri boyan
(sel écume froide terre irriguée, froide terre sort)
> une écume de sel sort de toutes les terres

14
ils ont divisé les familles


bozhik diviser
duro roy famille
wanga soudain

> duro royan bozhi asuni
(les familles (pluriel/acc) ils ont divisé
> ils ont divisé les familles


15.
les enfants sont partis
avec l’armée

nisik partir
irrégulier = sont partis = nisi asuni
daq enfant
daqan enfants
-an marque du pluriel
-o sum / -o gani avec
(se place après le nom
armée+-o sum par ex (VERIF)
bol (armée)

> daqan ishperu bolo sum nisi asuni
(les enfants avec l’armée sont partis)
> les enfants sont partis avec l’armée blanche

16.
maintenant les fumées sont jaunes et brun roux

kushun fumée
zehch jaune
nasuari brun roux
hanise(n) maintenant

 

17.
la puanteur nouvelle se répand

nogh nouveau
kher puanteur
drushkik / rukushik ramper
rukushi-ran: il/elle rampe


> nogh kher rukushiran
(nouvelle la puanteur rampe)
> la puanteur nouvelle rampe