Un fragment écrit en tahitien

         1ua fa1a1ere1ere te pape 

 1ua ha1apE te pape 1ere1ere 
            te mau a1a te mau a1aa1a 

        1ua ha1apE te pape 1ere1ere te mau a1a 
           te mau a1aa1a o te tumu ha1ari
  1ua ha1apE te pape 1ere1ere te mau a1a 
        te mau a1aa1a o te 1aute
           1ua ha1apE te pape 1ere1ere te mau a1a
                         te mau a1aa1a a hutu 

      1ua fa1ahOpue fAfA
     1ua fa1ahOpue te mau hinahina
        1ua fa1ahOpue te mau 1i1itA 
     1ua fa1ahOpue te mau mA1apape 
        1ua fa1ahOpue te mau maire 
         1ua fa1ahOpue te mau fara
      1ua ha1apE te mau hau
       1ua ha1apE te mau 1umara
            1ua ha1apE te mau rau 1uru


Lorsqu'il est prononcé

Traduit en français

                        l’eau est devenue noire

    eau noire a pourri racines grandes et petites

    eau noire a pourri racines grandes et petites
                               du cocotier

                eau noire a pourri racines 
          grandes et petites de l’hibiscus
eau noire a pourri racines 
                    grandes et petites du hutu

elle a fait fermenter les jeunes feuilles de taro
     elle a fait fermenter les hinahinas
            elle a fait fermenter les papayes
elle a fait fermenter les commelinas
        elle a fait fermenter les fougères odorantes
     elle a fait fermenter les padanus et leurs fruits
           elle a pourri les hau

       elle a pourri les patates douces
     elle a pourri les feuilles de l’arbre à pain

Informations sur sa langue

le tahitien est une des 1268 langues austronésiennes.
il est parlé dans les îles de la Société (Polynésie française), et notamment à Tahiti. la langue a été transcrite par des missionnaires protestants arrivés en 1797

Sa typographie (open source)

SVG EOT TTF WOFF

Comment il a été composé

nei, après un article, line forme nominale
ou verbale, indique un lieu
proche du locuteur, ou un temps
rapproché du moment de référence,
ou, indique les deux. Te fare nei,
cette maison-ci. E vai nei, il y a
près d'ici. I teie nei, maintenant. E
pahono nei 'Auatoa, 'Auatoa répondit
(à ce moment).

nevaneva : instable, inconstant, distrait

1 ni'a, locatif: dessus, haut. I n'ia, i
ni'a iho, en haut, sur. I ni'a a'e
au-dessus. I ni'a iho i te 'amura'a
mYa, sur la table. N¿ï nib, en, par
(bateau, voiture, avion). Mea nü ni'a
mai änei 'Oe i te paliï ? es-tu venu
par bateau ? Niï niLa i te i'oa o te
huira'atira 'ë tö'u nei, au nom de la
population et en mon propre nom. I
ni'a i te mahana, au soleil un, sous la pluie. I ni'a i te ra'i, au
ciel, dans le ciel

nõ, devant les forines nominales 1
indique la possession forte dans un
prédicat. NÕ vai ? à qui ? NÖ Tama
te va'a, la pirogue appartient à Tama
(c'est à Tama la pirogue). NÕ Hiro
teie purau, il s'agit de Hiro (c'est
l'histoire de Hiro). 2. indique l'origine.
NÖ Tahiti nei terã inau ta'ata,
ces gens-là sont de Tahiti. NÕ hea ?
d'oit (est-il) ? 3. tiö te .... vraiment ...
E ta'ata no te rahi, c'est un homme
vraiment grand.
1 noa, après les forines nominales,
exprime l'idée de restriction : seul,
juste, seulement. E tamari'i rioa ã 'o
Teto, Teto n'est encore qu'un enfant.
I te ao noa rãtou e haere ai e tuli i
te 'upeá, ce n'est que le jour qu'ils
vont poser le filet. E va'a mätiiii
änei terü vala 'aore rã e vala hoe
rioa, cette pirogue est-elle à moteur
ou seulement à rames ? I nzua noa
a'e, juste devant. No Izäere iioa
a'erzei, (il) vient juste de partir.
2 noa, après les fomes verbales 1.
spontanément, sans raison, de soimême.
Mea tupu noa niai terü matie,
cette herbe a poussé toute seule
(sans qu'on l'ait semée). 2. exprime
l'idée de persistance : toujours, encore.
Parau iioa mai m&nä ë...,
maman ne cesse de me dire que ... E
vai iioa ra hö'è Zoa i reira, il existe
toujours une << patate >> de corail à
cet endroit.

1 o, possessif, devant un complément
de nom, exprime la possession forte.
Teie te i‘oa o taira rwu‘a ra, voici le
nom de cette montagne. Cf. a.
2 o, article personnel, précbde un nom
propre sujet ; cette tournure est acceptée
par certains et considérée
comme vicieuse par d’autres. Parau
atura o Ruaheari‘i ... Ruaheari‘i dit
alors ...
‘o, marque du prédicat nominal, exprime
I’équivalence de deux notions
: c’est, ce sont. ‘O Pöhono te
tävana, le chef est Pöhono (c’est
Pöhono, le chef). ‘O vau teie e
parau nei iä ‘outou, c’est moi qui
suis en train de vous parler. ‘O te
ha‘ari, te fairfa‘a. c’est le cocotier, la
richesse.
1 ö, entrer, pénétrer. ‘Ua ö ‘öna i roto i
te ‘äpo‘ora‘a rahi, il est entré à
l’Assemblée Territoriale. ‘Un ö te
tipi i roto i te ‘ïo, le couteau a
pénétré dans la chair.
2 ö, cadeau. P@ü i te 6, offrir un
cadeau.
1 ‘ö, locatif 1. prononcé brefdans : i 5,
ici, là. I ‘ö nei, ici. I ‘ö de, à côté. I
‘ö atu, lh-bas. Z ‘ö ra, là. Nä ‘ö, ou,
nüoÅN, par-là, comme cela, de cette
façon. 2. prononcé long dans : mai
‘ö mai, de là-bas.
2 ‘6, pieu pour enlever la bourre des
cocos ; enlever la bourre des cocos.
3 ‘ö, creuser la terre verticalement,
faire des trous dans la terre, bêcher.
Cf. pao.
4 ‘ö, jardin (biblique).
5 ‘ö, réponse à un appel : entendu !
oui ! présent ! c’est moi ! comment
?

‘oi, devant les formes nominales 1.
indique qu’une action n’a pas été
effectivement accomplie, presque.
‘Oi topa ‘Oe, tu as failli tomber. Cj
mai, vai. 2. de peur de (Arch.). 3.
pendant que, tant que. ‘A ‘amil, oi
vai ve‘ave‘a noa d te mä‘a, mange
pendant que la nourriture est encore
chaude.

'oia : oui, c'est cela
'oia ho'i : c'est-à-dire

'ōna : il, elle

‘ore, 1. être supprimé, ne plus exister.
‘Ua ‘ore tö‘u mäuiui niho, je n’ai
plus mal aux dents (mon mal de
dents n’existe plus). ‘Ua ‘are iäh te
‘ohipa pupuhi ‘ava‘ava, je m’abstiens
de fumer. Cf. fa‘a‘ore. 2. négation
après les statifs (verbes d’état).
Faufa‘a ‘ore, sans intérêt.
Märamarama ‘ore, inintelligent.
Moili ‘ore, sans argent. 3. verbe au
sens négatif. Cj ‘aore, il n’y a pas.
E ‘ore au e tae atu, je n’y arriverai
pas. ‘Un täi‘ohia te mau ta‘ata ‘o tei
‘are i lite i te parau tahiti, on a
compté les gens qui ne savent pas le
tahitien.

‘Ötu‘itu‘i, 1. fonctionner par 8-coups
(moteur), avancer par 8-coups. 2.
bégayer. ‘Ua ‘Õtu‘itu‘i töna reo, il
bégaye.

p

paha : peut-être

pape : eau douce
d'où
pape moto : cascade ; pape reru : eau boueuse, etc.

pāpū : horizontal ; plan, certitude, assurance, sûreté, certain

parau : parler, dire ; / papier

pau, être consommé, dépensé, vide,
usé, détruit ; il n'y a plus de ..., ne
plus exister. 'Ua pau i te mata'i,
détruit par le vent. 'ua pau terä mau
fa'ata i te pohe, la mort a fait
disparaître ces gens-là. 'Ua pau
paha t8na aho, il était peut-être à
bout de souffle. Pau miti, raz de
marée. Pau roa, entièrement, complètement,
tous. Mohina pau, bouteille
vide.

pinepine :souvent, fréquent

piha'i, locatif, obligatoirement suivi
de iho, a'e, mai ou atzr. Pihn'i iho,
tout pr8s. Piha'i a'e, à côté. Piha'i
mai, en deçà. Piha'i atu, au-delà. I
piha'i a'e i te fare, à côté de la
maison.

pōuri : obscurité, obscur / ignorance, ignorant

pu'e, être accumuIé, être en tas. 'Ua
pu'e te vï, les mangues sont en tas.
Pu'era'a, tas. Pape pu'e, crue de
rivikre. Te pu'e maharza, les jours de
quelqu'un. 'Un pu'e tä'u moizi, j'ai
de l'argent en réserve (mon argent
est accumulé).

puehu, être dispersé, être éparpillé,
tomber en morceaux. 'Ua puehu te
tihota i ni'a i te 'amura'a mä'a, le
sucre est éparpillé sur la table


purapura : clignoter (lumière)


r

ra, après une forme verbale ou rroiniizale,
avec allongement de la dernière
voyelle du mot précédent, indique
l'éloignement dans le temps
ou l'espace, ou les deux ; parfois le
sens en est peu précis. Iizänahi ra,
hier. Terä ta'ata ra, cet homme-là.
'Uaparau atu ra 'öiza ... il dit alors ...
E 'amu ra 'öna, il mange. 'Aore ra,
ou bien.
1 rã, mais, tandis que. Mätou rä, mais
nous. Terä rä, mais celui-là, cependant.
'Aita Öiza e 'ori ru, ti? htmene
ra rä 'öiza, il ne danse pas mais il
chante.
2 rã, soleil (Arch.). CJ mahana. - ra'a, suffixe qui indique le temps ou
lieu d'un événement. Te pohe, la
mort. Te pohera'a, le lieu ou le
moment où une personne est décédCe.
Haere, aller. Z töna haerera'a
mai, à son arrivée. I te taera'a mai
%a, quand il est arrivé

räpae, locatif : dehors, 'Ua haere 'öna
i rüpae, il est allé dehors. Tei rüpae
te ahi mü'a i te fare ti¿tu, le four
tahitien est en dehors de la cuisine.
I rüpae i te 'üita tiare, en dehors du
jardin

rau : être varié, être de toutes sortes

e rave rahi : il y a beaucoup de
rave 1. prendre. Rave 'atä, difficile à
prendre (ou à faire). 'Ua rave pau
roa 'öiza i te ioni, il a pris tout
l'argent. 2. faire pour quelques actions.
'Ua rave 'ötza i te tautai hopu,
il fait la chasse sous-marine. Rave i
re 'ohipa, travailler. Rave 'ohipa,
ouvrier, travailleur. Eaha tãiza
'ohipa i rave, qu'est-ce qu'il a fait ?
3. E rave ralzi, il y a beaucoup de. E
rave rahi te ta'ata, il y a beaucoup
de monde.
räve'a, 1. moyen de faire quelque
chose, procédé. 'Aita e räve'a, il n'y
a pas moyen. 2. projet, plan. Terä
täiia i-ãve'a i rave, voilà le moyen
qu'il a pris, ou, voilà le projet qu'il
a fait.
raverahi, e raverahi, il y a beaucoup
de.

reira, là, à cet endroit-là, à ce
moment-là. I reira röna haerera'a
mai, c'est 9 ce moment48 qu'il est
venu. Te reira 'ohipa, ce travail-là.
Te reira, cela, cette chose-là.

reo, 1. voix. Reo maumau, voix qui
bégaye. Reo marü, voix douce. Reo
vüvü, voix inintelligible. Reo parare,
voix qui grasseye. 2. langue
(qu'on parle), langage. 'Uß parau
'öna nä roto i te reo faräni, il a parlé
en français. 3. voix (aux élections).

roa, 1. très, bien, tout à fait (marque
l'intensité). 'Ua haere ma mai 'õna
i 8 nei, il est venu vraiment jusqu'ici.
'Aita roa, pas du tout. 2. long
(dans le temps ou l'espace). E ta'ata
roa, un homme grand.

rüpehu, brume, brouillard. E rüpehu
fõ iti'a i te moría, il y a du brouillard
sur la montagne

 

t

ta'ata 1. personne être humain. E hitu
ta'ata, e pae vahine, 'ë, epiti täne, il
y a sept personnes, cinq femmes et
deux hommes E ta'ata ri?, un humble.
Ta'atahia, peuplé. Ta'ata tupu,
un voisin. Ta'ata 'ite, un témoin. 2.
homme (sexe masculin). Ta'ata
riï'au, vieil homme. Ta'ata pa'ari,
homme adulte, ou avare. E ta'ata
" d ' i 'õna, c'est un homme bon.
Ta'ata 'Zë, un étranger. Ta'ata rahi,
un homme important

tä'äto'a, tous, entier. Te mazi tLï'äta
tLï'äto'a, tous les gens. ?iT'äto'ara'a,
totalité ; ensemble. Cf: pä'äto'a

tae, arriver, atteindre. E tae atu, e tue
roa, e tae noa atu, jusqu'B (dans le
futur). E tae roa mai i teie mahana,
jusqu'aujourd'hui.

tahi, 1. un. Tahi vahi itì, un peu de. 2.
autre. Te tahi, l'autre. Te tahi ta'ata,
une personne, ou, l'autre personne
suivant le contexte. Te tahi atu,
l'autre.

taime, temps, fois, moment, gain.
Hõ'ë taime, une fois. Eaha te
taiine ? à quel moment ? 'Ua mäu'a
tõ'zr taime, j'ai perdu mon temps.
Cj tau.

tä'oto'otoä, rêve ; rêver. 'Ua tü'oto'otoiihia
bia i töna '&'a, il a rêvé B
son pays. Cf. moemoeä.

tātea : sperme
tarihua : testicules
tātu'e (va et vient de la copulation)
tiho : anus


tāta'ihō'ē : un par un, chacun
voir tāta'itahi (idem)


taupupū : gêne, obstacle, empêchement


të ... nei, të ... ra, particules verbales
qui indiquent qu'une action est en
train de s'accomplir au moment de
référence, ce qui équivaut souvent
au temps présent. E hina'aro nei
rätou 'ia inaoro 'öna i uta, ils voulaient
qu'elle soit longtemps à terre.
I teie nei, tëpohe nei 'outou, maintenant
vous allez mourir

tei, 1. devant une fome noniinale,
marque de prédicat, indique la position
présente G c'est à ~T.ei Papeete
te tata'ura'a va'a, c'est à Papeete,
le concours de pirogues. 2.
devant une forme verbale, pronom
relatif sujet, aspect accompli (ou 'o
tei, ou i). E torii tamari? tei ho'i niai
i te fenua, il y a trois enfants qui sont
revenus au pays.

te, article défini (relativement à la
grammaire tahitienne) ; se traduit
suivant les cas par : le, la, les, du,
des, de la ...
të, 'o të, ou e, pronom relatif sujet,
aspect inaccompli. Te mau mea 'o të
Izöro'a i tö rãtou Izada i te vànira, les produits qui donnent leur odeur
à la vanille.

i teienei : maintenant

teihea : où est

1 ti'a, 1. debout, droit, dressé; être
debout, être dressé, avoir pied. 'Ua
tila te fare, la maison est debout (le
gros ceuvre est fait). Ti'afa'ahoura'a,
résurrection. 'A ti'a i ni'a!
lève-toi ! debout ! E ti'a vau i Tahiti
nei, j'habite à Tahiti (e tila est
invariable quel que soit le temps). 2.
juste ; être juste (au sens de justice).
E ti'a iü'u, je suis d'accord (c'est
juste pour moi). E mea tiÛ, c'est
juste. E ti'a ¿ïnei iäh 'ia rave i te
pereo'o ? puis-je prendre la voiture
? 3. faisable, possible ; être faisable,
être possible. E ti'a iäk 'ia
amo i terä patë, je puis soulever ce
sac.

terä, ce ... là, cela, celui-18, celle-18,
loin des interlocuteurs dans l'espace
et dans le temps. CJ teie, tënä.
tere, 1. voyage, objet d'un voyage OU
d'une visite ; rapide ; voyager. Eaha
tö 'Oe tere ? quel est l'objet de ta
visite ? Te tere piTai, la vitesse. 2.
naviguer (bateau), nager (poisson),
rouler (voiture), fonctionner (appareil).
E 'ita tä'u matini e fere fa'ahou,
mon moteur ne marche plus. 3.
avancer (pour une montre). Mea
tere t¿ï 'Oe uati, ta montre avance.

ti'ara'a : situation, position

toe : rest, restant, rester

tumu, 1. le bas d'un arbre ou d'une
plante en dessous du feuillage,
tronc, collet, racine, souche, pied ;
la base d'un objet, d'une construction.
2. pied (tout l'arbre, toute la
plante), se met devant le nom d'un
fruit ou d'une fleur pour désigner
l'arbre ou la plante dont ils proviennent.
Te vï, la mangue. Te tuniu vï, le
manguier. Te tiare tahiti, le cctiarC P
[Gardenia talilteizsis]. Te tumu tiare
tahiti, le pied de << tiaré D. 3. origine,
cause, fondement, base, principe ;
principal, essentiel. Te tunzu parau,
la question essentielle

tupu, 1. pousser, croître, germer. E
tupu mai nei tö'u riri, ma colère
monte. 2. se produire, arriver, avoir
lieu. 'Ua tupi te hö'ë pe'ape'a, un
incident s'est produit. 'Ua tupu tö'u
liina'am i te reva, j'ai eu envie de
partir. 3. te ta'ata tupu, le voisin, le
prochain

turituri : assourdissant
de turi (surdité)

tūtaperepere : être en déséquilibre, vaciller, chanceler

u

u‘i, 1. époque, temps. I tö ‘oe zdi ‘aita
e möri uira, de ton temps il n’y avait
pas d’électricité. 2. génération. Te
u‘i ‘ÜpK la jeune génération.
‘ui, frotter, effacer. ‘Oi i te nzäti, craquer
une allumette.


uira'a : question

ure : pénis

'uru'uru : gémissement, gémir / grondement, grogner
te 'uru'uru mātini : le grondement du moteur


v

2 vai, mot interrogatif qui se met à la
place du nom propre qu'on voudrait
entendre énoncer. 'O vai ? qui ? Nä
vai ? par qui ?
3 vai, 1. exister. Të vai ra te hö'ë mali,
e parauhia ë, e höppi'i, il existe une
maladie appelée épilepsie. ?'E vai
noa ru a'e d .... il existe toujours ... 2.
rester (dans un certain état ou un
certain lieu). 'Ua vai na'ina'i noa
'6na, il est resté tout petit. 'Ua vai
'öm i te fare, il est resté àla maison

vāvā = muet

vetahi = quelques, quelques-uns


vevo = écho
faire écho. E mea vevo
te fa'a, il y a un écho dans la vallée.
2. clamer. TC? fn'aro'o izei au i te
vevora'a reo a te pu'e ta'ata i te
titora'a moa, j'entends les clameurs
de la foule au combat de coqs.


ā ē ī ō ū ’